que deviennent les occitanistes

Publié le par eve.api-oc

Que deviennent les occitanistes ?

 

Depuis longtemps les occitanistes politiques se scindent en deux groupes : ceux qui choisissent de travailler en s’appuyant sur les partis français et ceux qui choisissent d’être indépendant des structures hexagonales ;

.

Les dernières élections ont montré que quelle que soit leur sensibilité, droite ou gauche, plus ou moins modéré, aliés ou pas aux partis hexagonaux, les occitanistes n’ont pas fait recette. Peu ou prou, ils sont tous logés à la même enseigne.

 

Pourquoi ? va-t-on se poser les vraies questions ?

Les occitanistes politiques sont très forts sur des projets lointains qui ne demandent que des visions intellectuelles mais n’abordent pas les vrais problèmes de la société actuelle. Quant ils le font, c’est avec le prisme des partis hexagonaux.

Si l’Occitanie existe, il y a obligatoirement des réponses occitanes. Encore faut bien sérier les problèmes ; travailler les dossiers et envisager des propositions. Certes il y a un grand danger c’est que ces niches confortables ou on se retrouve entre amis soient traversées de débats durs et animés. La cohésion confortable des diverses chapelles basée sur une autonomie lointaine sera sûrement ébranlée par les opinions divergentes 

 

Vous en voulez des sujets difficiles

L’OMC; l’avenir de l’Europe, la PAC, l’agriculture, les délocalisations, l’islam, les logements, les impositions,la couverture sociale, les retraites, les services publiques…..etc….etc

 

L’occitanisme politique a-t-il envie de traiter ces sujets ? Le seul problème est là.

 

 

EVE


Publié dans humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

geli 08/11/2007 22:03

Réponse au Blog d’Eve Ressaire Chère Eve je réponds avec « un peu de retard » à ton article que deviennent les Occitanistes de juin 2007. Je suis occitaniste, adhérent de longue date du Parti Nationaliste Occitan devenu le Parti de la Nation Occitane. Je m’exprime ici à titre personnel pour alimenter le débat tant à l’intérieur du PNO, que dans l’occitanisme culturel ou politique et même en dehors. C’est un moment de ma réflexion personnelle, ce n’est en rien une parole d’évangile. 1.      L’Organisation Mondiale du Commerce Elle a le mérite d’exister au moins sur le papier et d’être parfois une tribune où ceux qui vivent le plus mal la mondialisation ou globalisation de l’économie peuvent s’exprimer quand ils sont représentants d’un des états membres de cette institution internationale. Ainsi un état occitan pourrait y faire valoir son point de vue.       Cependant il ne faut pas être dupes. Les américains se plaignent du fait que les pays européens membres de l’union n’abaissent pas plus qu’ils ne le font déjà les barrières douanières, mais de leur côté ces mêmes américains dans beaucoup de domaines dont celui de l’agriculture arrosent leurs productions céréalières de subventions et élèvent des barrières douanières pour les protéger. De même avec des pays dits émergeants comme la Chine et l’Inde, l’Europe a baissé la garde en ce qui concerne le textile ou l’acier, mais y a-t-il eu une réciprocité au niveau de la pénétration des entreprises européennes sur les marchés Indiens et chinois. Rien n’est moins sur. De tous côté c’est le règne du « faites ce que je dis, mais ne dites pas ce que je fais ». On nage en pleine hypocrisie et chaque état (la France dont l’Occitanie dépend) n’échappe pas à la règle et pratique la politique du patriotisme économique, quand cela leur est encore possible … d’autres appelleraient ça la préférence nationale mais il paraît que ce n’est pas politiquement correct … jusqu’à quand ? 2        Les Délocalisations : Je ne les défend pas tel n’est pas mon propos, je vous livre un témoignage. Comment voulez-vous résister économiquement quand vous êtes patron d’une entreprise qui assurait en Europe du travail à une dizaine d’ingénieurs informaticiens payés chacun entre 1500 et 2300 EUR et qu’un jour la personne qui avait jusque là besoin de vos services vous dit qu’il préfère faire travailler 30 ingénieurs indiens payé à 75 EUR par mois ? Le désarroi est d’autant plus grand quand l’on sait qu’avec 75 EUR mensuels ces ingénieurs auront un salaire beaucoup plus élevé que la moyenne des salaires dans le pays en question. 3        L’avenir de l’Europe Le 29 mai 2005 lors du référendum sur le Traité Constitutionnel les peuples de France ont rejeté une forme d’Europe dont ils ne voulaient pas. Il est à remarquer que l’Occitanie a été plus puissante que les autres territoires de l’état français dans le rejet du type d’Europe proposé. Quand le peuple dit non à quelque chose même si on est pas d’accord avec ce refus, en démocratie on doit en tenir compte et ne pas essayer de faire rentrer par la fenêtre ce qui a été mis dehors par la porte. C’est pourquoi je demande avec beaucoup d’autres un référendum sur le traité simplifié négocié par Nicolas Sarkozy, même si j’ai voté oui lors du précédent référendum. Il y a d’autres choses dont il faut clairement débattre au sujet de l’avenir de l’Europe : 1.      – Quelles sont les frontières (nordiques et orientales) de l’Europe ? 2.      – Pourquoi refuser la Turquie qui a une parenté ethnique avec les hongrois, les finnois et les samés (ou lapons) et accepter à terme l’Ukraine ou la Géorgie ? 3.      – L’Europe doit-elle être un club plus ou moins chrétien sans trop l’avouer ouvertement tout en l’étant dans les faits ? 4.      – Ou l’Europe doit-elle être un club de véritables démocraties ayant une même base humaniste de respect des Droits de l’Homme ? 5.      – L’Europe doit-elle être fédérale comme le sont les Etats-Unis d’Amérique ou l’Allemagne ou doit-elle être un conglomérat d’états plus ou moins disparates comme l’était le Saint Empire Germanique ? 6.      – L’Europe doit-elle avancer d’un même pas ou à plusieurs vitesses ? On a l’impression aujourd’hui d’une Europe à 27 vitesses … 4.      La PAC et l’Agriculture 1.      La PAC Balayons un peu devant notre porte occitane. Sans la Politique Agricole Commune imaginée à la suite de la signature du Traité de Rome en 1957, la plus grande partie de l’agriculture occitane aurait été liquidée économiquement depuis 50 ans s’il n’y avait pas eu toutes les aides distribuées pour maintenir les cours des productions agricoles. Cette PAC première formule a permis à toute l’agriculture hexagonale de se moderniser et d’être plus compétitive qu’elle ne l’était il y a un demi siècle. Il est vrai aussi que l’agriculture française entendue au sens de celle du nord de l’état français a plus profité de la manne européenne que l’agriculture occitane. Cela est dû à la structure des exploitations. Celles-ci étaient déjà plus grandes et quasi industrielles en superficie en Brie et en Beauce. En Occitanie le type d’exploitations agricoles étaient et est beaucoup plus réduit en superficie et beaucoup plus familiale dans le mode de production. A l’heure où se profile à l’horizon une nouvelle PAC en 2013, les agriculteurs occitans semblent plus attachés que les autres agriculteurs de l’Etat Français au maintien de la PAC telle qu’elle existe … on ne peut que les comprendre car elle leur assure un minimum de revenus. 2          L’Agriculture-  Quel type d’agriculture voulons-nous pour demain ? et doit-on être pour ou contre les OGM ? C’est une évidence de dire que nous souhaiterions une agriculture paysanne et non pas industrielle ! Pour ce faire il faut assurer aux agriculteurs des revenus décents que ne leur assurent pas aujourd’hui les réseaux de la grande distribution. Il faudrait aussi aider à la maîtrise des marchés agricoles par le développement de circuits courts du producteur au consommateur qui permettrait à l’un et à l’autre de s’y retrouver au niveau du porte monnaie.  Pour ce qui est des OGM, je vais être politiquement incorrect mais j’assume. Je n’accepte pas l’hypocrisie des anti-OGM qui arguent du fait qu’avec les OGM les agriculteurs n’auraient plus le droit de s’approvisionner chez un autre fournisseur de graines que Monsanto ou un autre. A l’heure actuelle la plupart des agriculteurs non OGM sont financièrement pieds et poings liés avec les grandes centrales céréalières qui leur vendent les graines pour leurs futures récoltes. Cela se résume à la lutte d’un lobby contre un autre lobby. - Ce qui est vrai c’est que l’on a pas assez de recul pour évaluer les conséquences des cultures OGM. Mais doit-on refuser catégoriquement de débattre d’une solution qui pourrait permettre sous certaines conditions de nourrir correctement toute la population mondiale ? Le problème me semble plus être celui d’obliger Monsanto à se mettre au service des besoins réels des populations que de refuser une avancée importante parce qu’à l’heure actuelle elle est maîtrisée par une multinationale d’origine américaine. Si Monsanto était Français il y a fort à parier que nombre de nos anti OGM actuels le défendraient mordicus, parce qu’il va de soi qu’une technologie française ne peut-être qu’infaillible. Ah anti-américanisme et franchouillardise primaires quand vous nous tenez.   5 L’Islam Que ce soit en Occitanie, dans l’état français ou en Europe (A part en Bosnie et en Albanie) l’islam n’est pas indigène sur notre continent. Depuis un siècle du fait des rapports de la France et de l’Angleterre avec certaines de leurs anciennes colonies et de l’Allemagne avec la Turquie, l’islam s’est peu à peu implanté au coeur des états européens. Les communautés musulmanes sont tiraillées entre l’attachement à leurs pays d’origine et la nécessaire loyauté envers les pays d’accueil dans lesquels elles ne sont pas toujours bien acceptées. L’émergence politique d’Al Quaida vient compliquer cette relation et la rend parfois conflictuelle. Il faut faire comprendre aux musulmans qui vivent chez nous (en Occitanie, dans l’état français ou en Europe) que nous n’avons rien contre leur religion, mais que pour nous la religion n’a pas à conditionner la vie de la cité et de l’Etat, tout ce qui est du domaine du politique. Il faut que l’islam comprenne que pour nous les droits de l’homme et du citoyen ne sont pas à géométrie variable et qu’ils s’appliquent indifféremment aux hommes et aux femmes, aux hétérosexuels et aux homosexuels, aux agnostiques, aux athées, aux bouddhistes, aux chrétiens, aux juifs, aux musulmans, aux non croyants et à ceux qui s’en foutent de la religion ou de la non croyance. C’est pour ça qu’il faut absolument s’opposer à tout toilettage de la loi de 1905 sur la laïcité. Cette loi est parfaite. Elle n’a pas à être retouchée. Elle est à défendre becs et ongles.

eve.api-oc 08/11/2007 22:44

je vais reprendre chaque theme evoque par geli un peu plus tardEve