Eléctions régionales Languedoc-Roussillon- Les régionalistes avec Christian Lacour

Publié le par eve.api-oc

Un certains nombres d’occitanistes, rassemblés autour de Christian Lacour, sont en train de mettre au point une liste occitane et catalane,  pour les régionales de 2010 en Languedoc-Roussillon, qui sera complètement indépendante des partis hexagonaux ;

Les choses ne sont pas toujours simples mais nous sommes fermement décidés à ce que cette initiative aille à son terme.

Il y aura une liste  qui s’intitulera « les regionalistes » Languedoc- catalogne 2010. La tête de liste en sera comme la dernière fois Christian Lacour

 

En ce qui concerne le Roussillon, nous en sommes au dialogue avec divers partenaires

Dans ce cadre, en tant que porte parole de Christian Lacour, je suis intervenue au congrès d’Unitat Catalana à Perpignan.

Unitat reconnaît que, idéologiquement, leur place est sur notre liste, mais je crains que le mouvement ne résiste pas à la tentation si un parti hexagonal (comme le nouveau centre) lui proposait un poste éligible….à voir…

 

J’ai répondu aux diverses questions et j’ai bien précisé que quelle que soit la décision finale d’Unitat Catalane, participation ou pas à nos cotés, il y aurait une liste Catalane et occitane aux élections régionales . C’est une décision réfléchie et arrêtée 

 

 

Intervention de Eve Ressaire au congré d’Unitat Catalana

 

Sujet élections régionales de 2010

 

Permettez moi d’abord de me présenter, je m’appelle eve Ressaire, je viens du nord du Gard; Je suis ici le porte parole de Christian Lacour que je veux d’abord excuser de ne pas être parmi nous ; des raisons professionnelles le retiennent loin de Perpignan et croyez moi, il le regrette vraiment.

 

En 2004, avec le soutient et la participation de l’ERC et surtout d’Unitat Catalana, nous avons monté une liste pour les élections régionales : une aventure, une belle aventure…Nous avons obtenus 13 500 voix ; certes c’est un résultat modeste, mais il a eu beaucoup d’échos en Occitanie comme en catalogne car nous avons démontré qu’il y avait un électorat autonomiste dans cette région.

 

 Fort de l’expérience passée, nous avons décidé de continuer sur cette draille.

 

Tout n’est pas simple….Certains des participants de la première heure nous ont quitté, certains et des plus engagés se désistent, d’autre hésitent d’autre enfin attendent et gardent deux fers au feu…un grand parti pourrait les appeler…..

Je ne suis pas ici pour critiquer les analyse et engagement des formation politiques occitanes ou catalanes mais je condamne formellement les engagements individuels et personnels de gens qui se servent des valeurs que nous défendons comme marchepieds au service de leur ego et de leur orgueil 

 

Nous avons donc décidé d’être les représentants de ces gens de  nos nations occitans ou catalans, de souche ou d’adoption, qui souhaitent vivre dans une région qui aura de vrais pouvoirs et une épine dorsale, par delà les organisations, nous voulons être les représentants de ce « pople menut »

 

Nous nous situons clairement au dessus des partis hexagonaux et en dehors des extrêmes fussent ils occitans ou catalans

 

Nous affirmons notre identité : Le Languedoc est Oc ; le Roussillon est Cat ; deux langues deux cultures, amies certes mais différentes.

Loin de système jacobin français, Loin de projet de Septimanie, nous sommes la seule liste à ce jour, à demander la création d’une région Catalane

 

Je ne vais pas détailler ici les divers axes de notre programme sachez que c’est un programme ouvert. Les diverses revendications seront examinées et discutées par tous les candidats de notre liste à égalité.

 

Nous nous considérons  donc comme une mouvance occitane nous sommes venue chercher ici une mouvance catalane. J’espère que nous pourrons faire un bout de chemin ensemble.

 

N’oubliez pas : si l’Occitanie se réveille, le problème catalan sera sur la bonne route….

Dans votre intérêt, Aidez nous à réveiller l’Occitanie.

 

Visca Catalunha y Visca Occitania

 

Publié dans occitanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article